Médias 2019

Le reportage de France 3 Ile-de-France sur le Festival Paradisio 2019

*

L’annonce du Festival Paradisio 2019 dans Télématin sur France 2.

*

Flagy : le cinéma, comme en 50 (Le Parisien du 1 septembre 2019)

Le village, qui organise la deuxième édition de son festival Paradisio, projette des films et des documentaires réalisés entre 1900 et 1960. Dernier jour, ce dimanche.
Par Faustine Léo
Le 1 septembre 2019 à 10h05

Le Festival Paradisio fait revivre le cinéma d’antan. Celui où comme le remarque Mina, « tout allait plus lentement, avec moins de violence ».

Durant trois jours et jusqu’à ce dimanche, le petit village de Flagy rend hommage pour la deuxième fois au cinéma de patrimoine, en projetant des films réalisés entre 1900 et 1960.

Pour plonger les visiteurs dans l’ambiance de l’époque, des scènes de films cultes, comme « Les Tontons Flingueurs » ou « La Vache et le prisonnier » ont été réalisées, avec des mannequins et du matériel d’époque. Des acteurs amateurs, se mettent dans la peau de journalistes de l’époque pour présenter ces films et les anecdotes qui les entourent.

« On voit des enfants rire devant des films muets, souligne Mina. C’est tellement bien de découvrir autre chose. »

« À cette époque, on mettait les enfants à la tâche »

C’est aussi l’occasion de replonger dans leur enfance, pour Nathalie et Carole. « J’ai souvent regardé des films cultes comme La Vache et le prisonnier avec mes grands-parents, se souvient cette dernière. Ou Hôtel du Nord que je suis contente de voir ce soir (ce samedi) en projection de nuit. »

Les deux copines se sont, en attendant, régalées d’œuvre de Charlie Chaplin et de documentaires des années 50. « J’ai adoré celui qui montre comment on faisait le beurre dans les fermes, s’amuse Nathalie. À cette époque, on mettait les enfants à la tâche. »

Ce dimanche, le cinéma aura encore et toujours le premier rôle, avec la mise en avant de courts-métrages burlesques, autour des comédiens populaires français d’avant-guerre, et des documentaires des années 50 consacrés à Paris, la régie Renault ou la fabrication de la bière.

Flagy : la deuxième édition du festival cinéma Paradisio s’organise (Le Parisien du  17 avril 2019)

L’événement cinéphile se tiendra pendant trois jours, du 30 août au 1er septembre. Ce qui nécessite pas mal de préparation en amont.
Par Sylvain Deleuze
Le 17 avril 2019 à 14h16

Ces trois jours de festival nécessitent des mois de préparations. « Il faut se battre et aller chercher de l’aide là où elle se trouve », assume Jacques Drouhin, le maire (SE) de Flagy, à un peu plus de six mois de la deuxième édition du festival cinéma Paradiso. Durant trois jours, du 30 août au 1er septembre, la petite commune du sud de la Seine-et-Marne va prendre des allures de plateau de cinéma. Pour cette édition, les œuvres de Ladislas Starewitch, l’un des premiers réalisateurs de films d’animation, seront particulièrement mis à l’honneur.

« On s’intéresse toujours aux vieux films, allant de 1900 à 1960, détaille l’édile, porté par le succès de la première édition. Nous avons accueilli plus de 3 500 personnes. » Ce festival, gratuit, a drainé les foules, avides de vieilles pellicules avec la mise en place de plateau grandeur nature, avec des scènes des Tontons flingueurs, une scène mythique d’Hôtel du Nord ou de La Vache et le prisonnier.

Plusieurs expositions, de vieilles affiches et de matériels utilisés pour le tournage de films par exemple, et bien sûr la projection de nombreux films en 35 mm, sont également au programme.

Il faut malgré tout boucler le budget, serré. « Cette année, nous avons une aide de 5000 euros du département mais toutes les aides sont les bienvenues », explique l’élu. Pour réussir son festival, Jacques Drouhin se base : sur près de 80 bénévoles, des collectionneurs de vieilles pellicules et de matériels et des professionnels. « Cela dit, nous ne sommes pas contre un peu d’aide. »

La deuxième édition du Festival Cinéma Paradisio se prépare activement (Actu.fr du 7 mars 2019)


Le Festival Paradisio proposera, en milieu rural, une plongée au cœur des années 1900 à 1960, avec en tête d’affiche Ladislas Starevitch, pionnier du cinéma d’animation.

C’est à l’origine une idée un peu folle : créer un festival autour du cinéma de patrimoine et d’époque, avec des projections de films en argentique, dans le petit village bucolique de Flagy, aux portes du Gâtinais, entre Montereau-Fault-Yonne et Nemours.
Grace à sa renommée locale, la notoriété des apéros concerts et celle du maire Jacques Drouhin aidant, la première édition du festival fut une réussite. De grands noms du monde du cinéma comme Transpalux et Lumex ont accordé leur confiance et apporté leur soutien logistique.Totalement gratuitPour boucler le budget d’un tel festival, totalement gratuit pour les visiteurs, l’association Festival Paradisio doit batailler. Elle a déjà gagné la confiance du Département et de la Région qui doivent renouveler leur aide financière.
Mais pour venir à bout du budget, où chaque euro est compté, il faudrait encore des partenaires. « Et chaque aide compte ! Les partenaires locaux sont très précieux et avec 200 € par ci et 1000 € par là, on arrive à soulever des montagnes. Dans la vie, il ne faut pas avoir peur de prendre des risques et notre village sait combien l’animation, la culture et la convivialité sont importants » confie Jacques Drouhin, président de l’association Festival Paradisio.
Plus le budget sera important et plus les animations seront conséquentes : conférences, scénographie de films mythique comme l’Hotel du Nord, les Tontons Flingueurs etc.La programmationCette année, des membres de la famille de Ladislas Starevitch viendront parler de son travail tandis que des projections auront lieu en plein air et en intérieur.
De films burlesques, des réclames, des courts-métrages de la Fondation Pathé (partenaire du festival) seront projetés mettant en scène Laurel et Hardy, Georges Méliès et plein d’autres.Renseignements
Vous voulez apporter votre soutien au festival ?
Vous pouvez rejoindre l’association en tant qu’adhérent (cotisation de 15 €) ou faire un don. www.festival-paradisio-flagy.fr et sur la page Facebook : @ParadisioFlagy. Contact : 01 xx xx xx xx

A Flagy, Paradisio fête le cinéma de patrimoine (Le Moniteur de Seine-et-Marne 11 juillet 2019)


Le Festival Paradisio revient à Flagy pour la deuxième année consécutive et met à l’honneur Ladislas Starewitch.

Le festival Paradisio, c’est trois jours totalement gratuits d’animations, de conférences, de projections argentiques autour du cinéma des années 1900 à 1960. Le centre du village de Flagy se transforme en un plateau de cinéma XXL. Cette année, trois scénographies sont à l’honneur : Les Tontons flingueurs, Hôtel du Nord, et La Vache et le prisonnier. Béatrice Martin-Starewitch apporte son soutien au Festival Paradisio en permettant la projection de plusieurs courtsmétrages en argentique de son aïeul : Les Aventures de Fétiche (1934-1937), la série Nina Star (1921-1927) dans lequel ses extraordinaires marionnettes et une de ses filles sont mises en scène ou encore Le Roman de Renard (1941). D’autres projections seront proposées : Partie de campagne (1936), de Jean Renoir, La belle Equipe de Julien Duvivier, avec une salle dédiée aux cours-métrages burlesques (et aux Américains cultes, comme Chaplin ou Laurel et Hardy) exceptionnellement projetés en numérique et une séance en plein air (Hôtel du Nord).

Infos pratiques : https://festival-paradisio-flagy.fr

Vendredi 30 août, à partir de 21h ; samedi 31 août, de 11h à minuit, dimanche 1er septembre, de 10h à 18h.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.