Le site officiel du Festival Paradisio Un festival unique autour du cinéma de patrimoine
Un festival unique autour du cinéma de patrimoine

Les documentaires et les films amateurs du Festival Paradisio 2021

Une édition du Festival Paradisio n’en est pas une sans les projections de documentaires projetés en 16mm et les projections de films amateurs (numérisés), le tout des années 30 aux années 50/60.

En effet, depuis la première édition, nous mettons un point d’honneur à mettre en avant ces films que l’histoire officielle du cinéma oublie trop facilement, alors qu’ils nous parlent de notre passé, de ce temps que nos parents, grand-parents, arrière grands-parents ont connu.

*

Vous découvrirez ci-dessous le programme complet de ces projections mais signalons :

1 – les documentaires sur la santé en clin d’oeil à la Covid actuelle (le samedi à 14h et le dimanche à 19h), ceux sur l’école d’autrefois qui rappellera des souvenirs à certain(e)s (le samedi à 16h et le dimanche à 17h).

Ne ratez pas non plus, trois courts-métrages d’animation polonais à destination du jeune public le samedi à 17h et le dimanche à 15h.

2 – Le films amateur sur Moret-sur-Loing (tourné dans les années 60) projeté dans le Bus Cinéam sur la Place Royale – Espace Cinéam le week-end à 17h.

Mais aussi dans la Salle des mariages de la Mairie les films tournés à Fontainebleau dans les années 50 (le week-end à 18h), à Dormelles grâce à Edouard Maxant (le week-end à 15h30).

Ne ratez pas non plus les images inédites tournées à la Libération de Paris par Jean Dewolf dans le 5ème arrondissement ((le week-end à 17h).

*

PLAN DE L’IMPLANTATION DU FESTIVAL PARADISIO à MORET-SUR-LOING

*

Les Documentaires en 16mm de la Cinémathèque de l’Enseignement. (Espace de la CCEP de Paris 3)

Où ? Local des Granges.

*

Avec nos partenaires, l’Atelier du 7ème Art et la Cinémathèque Centrale de l’Enseignement Public de la Sorbonne Nouvelle, Frédéric Rolland vous propose des documentaires, projetés en 16mm, des années 30 aux années 60 autour de divers thèmes sur la ruralité, l’école, les cathédrales.

De plus, est prévue une séance spéciale de films rares d’animation polonais (années 60) à destination plus particulièrement du jeune public.

*

Ces documentaires vous sont proposés en partenariat avec la CCEP (Cinémathèque centrale de l’enseignement public), un fonds de la DBU de la Sorbonne-Nouvelle.

Un grand merci à Frédéric Rolland qui vous projettera et présentera les documentaires suivants :

Samedi 28 août 2021

14H – Bien avant la Covid… (40 mn)

MAINS BLANCHES – Edmond Floury, 1948
PRODUCTION DES SERUMS – Henri Nozet, 1959

15H Écoles d’autrefois (43mn)

ELEVES-MAITRES – André Vétusto, [Canac, Henri] 1957
TU SERAS INGÉNIEUR – Pierre Neurrisse, 1957

16H Écoles d’autrefois suite (31mn)

ECOLIERS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI – Jean Vidal 1953

17H : Films d’Animation ENFANTS : un monde de lutins (27mn)

AVENTURES DU LUTIN de Witold Giersz, 1965
ROI MIDAS (LE) Lucjan Dembinski, 1963
AVENTURE DANS LE BUFFET Edward Sturlis, 1968

18H – Seine (39mn)

HAUTE-SEINE (LA) – Pierre Neurrisse, 1948
PARIS PORT DE MER – Bernard Pasdeloup, 1955
PORT DE PARIS (LE) – Robert Lefranc, 1955

19H – Cathédrales – Chartres (35mn)

Cathédrale de Chartres – André Vigneau, 1939
PRESENTATION DE LA BEAUCE A NOTRE DAME DE CHARTRES – Jacques Berthier, 1953

et le dimanche 29 août 2021

14H – Seine (39mn)

HAUTE-SEINE (LA) – Pierre Neurrisse, 1948
PARIS PORT DE MER – Bernard Pasdeloup, 1955
PORT DE PARIS (LE) – Robert Lefranc, 1955

15H Films d’Animation ENFANTS : un monde de lutins (27mn)

AVENTURES DU LUTIN de Witold Giersz, 1965
ROI MIDAS (LE) Lucjan Dembinski, 1963
AVENTURE DANS LE BUFFET Edward Sturlis, 1968

16H Cathédrales – Chartres (35mn)

Cathédrale de Chartres – André Vigneau, 1939
PRESENTATION DE LA BEAUCE A NOTRE DAME DE CHARTRES – Jacques Berthier, 1953

17H : Écoles d’autrefois suite (31mn)

ECOLIERS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI – Jean Vidal 1953

18H – Écoles d’autrefois (43mn)

ELEVES-MAITRES – André Vétusto, [Canac, Henri] 1957
TU SERAS INGÉNIEUR – Pierre Neurrisse, 1957

19H – Bien avant la Covid… (40 mn)

MAINS BLANCHES – Edmond Floury, 1948
PRODUCTION DES SERUMS – Henri Nozet, 1959

*

Les Projections numériques de films amateurs – CINEAM

Cette année, devant le succès des deux éditions précédentes, nous vous proposons deux espaces dédiés aux films amateurs :

1 – Dans un Bus des années 50 sur la Place RoyaleEspace Cinéam

2 – Dans la Salle des mariages de la Mairie de Moret-sur-LoingEspace Imalize

Vous reconnaissez cette porte ?

*

Ces projections, d’une durée de 15 minutes environ, auront lieu de 13h30 à 20h les samedi 28 août et dimanche 29 août.

Elles sont organisées en partenariat avec l’association CINEAM.

La bande annonce de Cinéam pour le Festival Paradisio édition 2021.

*

Un grand merci à Laurence Bazin qui vous projettera ces beaux documents filmés par nos anciens.

 

Lieu : Bus sur la place Espace Cinéam
Le Bus CINEAM à Flagy en 2019 lors du Festival Paradisio

13h – Cueillette des fleurs à Tigeau en 1929

La famille Moreau à la campagne : chapeaux cloches et voitures des années 20.

13h30 – Fête de Pringy, 1959

Marcel tenait la station service avenue de Fontainebleau à Pringy. Pour le défilé des chars fleuris, il avait sorti sa caméra…

14h – Fontainebleau, marche des facteurs et autres festivités, 1955

14h30 – Moissons à Saint-Méry, 1927

Notre plus ancien film sur le monde rural tourné à la Ferme de Montchauvoir en 1927.

15h – Moissons à La Chapelle-La-Reine, 1976

Cinquante ans plus tard, en 1976, les machines ont un peu évolué…

15h30 -Le vétérinaire au travail, 1959

Fin des années 50, Jean, vétérinaire à Milly-La-Forêt, sillonne la campagne de ferme en ferme.

16h – Visages de Blandy, 1937

Inédit : nous venons de numériser un film tourné en 1937 par un habitant de Blandy-Les-Tours.

16h30 – La sucrerie de Monterault, 1955

17h – Sortie à Morêt-sur-Loing dans les années 60

En visite à Morêt-sur-Loing : vues touristiques et baignades dans le Loing.

17h30 – Dimanche à Orly, 1963

En 1963, avec plus de trois millions de visiteurs, Orly est le monument le plus visité de France, devant la tour Eiffel !

18h – Un surprenant glacier : la Seine, 1956

Hiver 1956, la Seine est complètement gelée, les péniches prises par les glaces, le curieux viennent voir…

18h30 – Travaux agricoles à Vaudoy-en-Brie, 1957

Moissons 1957. « Quand on avait fait 7 rangs de bottes, on avait le droit de s’assoir quelques minutes. »

19h – Promenades en forêt de Fontainebleau (des années 20 aux années 70)

Escalades et pique-nique en forêt des années 20 aux années 70.

19h30 – Navigation sur la Seine, 1960

Du Coudray-Montceaux à Melun vers 1960 : dériveurs, vedettes en bois vernis, ski nautique, la Seine et ses rives sont très animées !

*

Lieu : Mairie – Salle des mariages Espace Imalize

13h – Chères bobines !

Du dépôt des bobines à cette salle de projection, les étapes du processus de traitement d’un fonds d’archives.

13h30 – Jean Guihou et le cinéma ambulant de Marcoussis (91)

À 20 ans, Jean aide le projectionniste du cinéma ambulant de son village, Marcoussis (Essonne), à tourner des actualités locales.

14h – Robert Dubois, cinéaste à Noisy-sur-école (77)

Robert Dubois filme les derniers chevaux de trait du village. Il filmera aussi la fête de la Licorne.

14h30 – Lucien Naudin, cinéaste à Nozay (91)

Nous avons retrouvé Paulette, qui avait 25 ans sur les films et se souvient de la récolte des tomates !

15h – Jacques Tricot, le club de cinéma en balade dans les années 60 (91 et 77)

15h30 – Edouard Maxant, cinéaste à Dormelles (77)

Nous avons rencontré Edouard lors de la 1ère édition du festival Paradisio. Passionné du 9.5 mm, il nous a confié ses bobines !

16h – Faites du cinéma ! Jean Dewolf

Jean Dewolf, photographe à Paris, réalise un petit film pour encourager la pratique du cinéma : « Vous filmerez vos vacances ! »

16h30 – Le cinéma amateur : un patrimoine à sauvegarder

Depuis plus de 20 ans, Cinéam collecte, sauvegarde et valorise le patrimoine cinématographique amateur

17h – Jean Dewolf filme la Libération de Paris, 1944

Des images inédites de la Libération de Paris filmées en 9.5mm dans le 5ème arrondissement.

17h30 – Le mariage de Georges, 1923

Comment ce film peut-il dater de janvier 1923 alors que la caméra Pathé n’est commercialisée que 6 mois plus tard ?

18h – Louis Jacquin, cinéaste à Fontainebleau (77), années 50

Membre du Photo-Cinéma-d’Amateurs de Fontainebleau, Louis Jacquin filme de nombreux événements locaux dans les années 50

18h30 – Lucien Descloux, cinéaste à Melun (77), années 60

Maçon, cinéaste autodidacte, Lucien a filmé ses sorties du dimanche dans les années 60, il se souvient avec humour…

19h – Constant Legendre, cinéaste à Étampes (91), années 30

« Là, ça doit être moi, Maman a eu 8 enfants… » Vie de famille à la campagne dans les années 30

*

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :