Le site officiel du Festival Paradisio Un festival unique autour du cinéma de patrimoine
Un festival unique autour du cinéma de patrimoine

Les projections 16mm au Moulin à Tan du Festival Paradisio 2021

Comme les deux précédentes éditions du Festival Paradisio, nous allons vous proposer la projection de trois films du patrimoine français en pellicule 16mm, le format populaire par excellence.

Populaire, car moins cher que le 35mm, format standard utilisé par les professionnels du cinéma, le 16mm a beaucoup été utilisé par le cinéma amateur ainsi que par le circuit parallèle aux salles de cinéma, de manière à diffuser les films à un plus large public, même s’il fallait être bien équipé pour les voir.

Souvenons-nous que nous parlons d’un temps où les VHS, DVD et autres Blu-ray n’existait pas et c’était la seule manière de voir des films, souvent d’ailleurs dans des ciné-clubs, en dehors des salles traditionnelles.

Bref, nous sommes attachés au 16mm et nous espérons que vous y serez sensible également.

Cette année, nous vous proposons les films suivants qui seront projetés dans un lieu insolite, le Moulin à Tan (Espace Atelier du 7ème Art) de Moret-sur-Loing, accessible par le pont.

D.R.

*

PLAN DE L’IMPLANTATION DU FESTIVAL PARADISIO à MORET-SUR-LOING

*

NOTRE-DAME DE PARIS ​​de ​Jean ​Delannoy avec Gina Lollobrigida, Anthony Quinn (115 minutes)

Cette adaptation au cinéma du célèbre roman de Victor Hugo par le réalisateur Jean Delannoy est sans aucun doute le plus connu de son auteur.

Jean Delannoy est l’un des grands réalisateur populaire à qui l’on doit des films comme L’Éternel Retour avec Jean Marais, La Symphonie pastorale avec Michèle Morgan mais aussi par exemple Maigret tend un piège avec Jean Gabin.

Notre-Dame de Paris, c’est aussi une adaptation signé par Jean Aurenche et aux dialogues Jacques Prévert qui signe également les paroles des chansons du film.

Pour ce film, Jean Delannoy a réussi à obtenir une distribution prestigieuse, assez rare dans le cinéma français de l’époque avec deux vedettes internationales : Gina Lollobrigida et Anthony Quinn.

Sorti pour les fêtes de Noël de 1956, ce film fera beaucoup pour la popularité en France de ces deux grands comédiens.

Mais n’oublions le reste de la distribution avec par exemple, Alain Cuny (Les Visiteurs du Soir), Robert Hirsch de la Comédie-Française, mais aussi Philippe Clay, l’inénarrable Jean Tissier, les chanteuses réalistes Marianne Oswald et Damia.

Signalons cette petite facétie de Jacques Prévert qui a prévu le rôle du cardinal de Paris à son ami irrévérencieux Boris Vian.

*

Le film a été tourné en Cinémascope et sera donc projeté dans ce format.

Par contre, vu la durée du film, il sera projeté en trois bobines donc trois courtes interruptions pour les changer.

*

Remercions Josette Martinage, Claire Delannoy et le Musée du cinéma Jean Delannoy, de nous avoir aimablement prêté la copie personnelle 16mm de Jean Delannoy.

*

Voici le thème du film, pour ceux et celles qui ne le connaissent pas :

À Paris, sous le règne de Louis XI, la belle bohémienne Esméralda, qui danse sur le parvis de Notre-Dame, fait tourner la tête de tous les hommes : Claude Frollo, un alchimiste tourmenté ; le poète Gringoire ; le capitaine des archers Phoebus et Quasimodo, un être difforme et bossu que Frollo a fait sonneur de cloches de la cathédrale, ce qui l’a rendu sourd.

Je vous conseille de lire cette critique du site Devildead pour vous donner envie de revoir ou de découvrir Notre-Dame de Paris.

Notre-Dame de Paris c’est Le film classique de cette troisième édition du Festival Paradisio.

Séances à 14h le samedi 28 août et à 18h le dimanche 29 août 2021 (et pas 16h comme annoncé par erreur sur le flyer de la programmation officielle du Festival)

(séances gratuites dans la limite des places disponibles)

 

TABUSSE de Jean Gehret (1949) avec Rellys, Marcel Levesque (90 minutes)

Il y a fort à parier que vous n’avez jamais entendu parlé du réalisateur Jean Gehret.

Pourtant, il a commencé sa carrière en étant acteur au début du cinéma parlant chez Jean Renoir (4 films dont La Chienne), puis il fût directeur de production pour Jacques Becker (Falbalas)  ainsi que Pierre Prévert (Adieu Léonard, que nous avions projeté lors de la première édition du Festival Paradisio).

Vous allez me dire, c’est bien gentil mais ça ne nous dit pas pourquoi nous avons sélectionné Tabusse ?

Tout simplement, car il m’a été conseillé par le collectionneur Daniel Lesueur qui m’en avait grandement parlé. Or, j’avais déjà vu Le Café du Cadran, un très beau film populaire avec Bernard Blier et Blanchette Brunoy, que j’avais beaucoup aimé.

Surtout le personnage principal de Tabusse est Rellys.

Rellys, mais si voyons, vous le connaissez ! C’est Ugolin dans le film de Marcel Pagnol, Manon des Sources. Ah, vous voyez, ça vous dit quelque chose !

Sauf que Manon des Sources est sorti en 1952 et Tabusse en 1949 ! Et l’histoire n’est pas sans rapport. Jugez-en plutôt :

Dans les Cévennes, Tabusse, paysan au grand coeur, vit loin de tous avec ses redoutables chiens. On ne l’aime pas. Lui rêve d’un amour quasi impossible avec Julia, fille de riches propriétaires, qui joue le jeu traditionnel de la coquette. 

Rellys excelle dans ce genre de rôle, de paria au grand coeur, prise au piège dans la ruralité par les qu’en dira-t-on de ses voisins.

D.R.

En plus, Jean Gehret filme merveilleusement bien cette région des Cévennes.

Signalons que le scenario et les dialogues sont signés par André Chamson qui a adapté lui-même son propre roman, Histoires de Tabusse.

Petite exclusivité en passant, durant la recherche des droits pour pouvoir projeter le film, nous avons appris que Tabusse a été restauré et devrait ressortir en DVD prochainement grâce à Nicolas Velle et Dominique Sauret-Velle. Nous vous tiendrons au courant bien évidemment.

*

Merci au collectionneur Daniel Lesueur de nous avoir prêté sa copie rare de Tabusse.

*

Tabusse c’est Le film rare, coup de coeur, de cette troisième édition du Festival Paradisio.

Séances à 16h30 le samedi 28 août et à 14h le dimanche 29 août 2021

(séances gratuites dans la limite des places disponibles)

 

Félicie Nanteuil de Marc Allégret (1945) avec Claude Dauphin, Micheline Presle, Louis Jourdan (89mn)

Suite de notre hommage à Micheline Presle pour ses 99 ans (le 22 août), après la projection de La Nuit Fantastique de Marcel L’Herbier (en 35mm) dans la Salle Saint-Jean Baptiste de Moret-sur Loing.

*

Félicie Nanteuil est un film de Marc Allégret qui est adapté d’un roman oublié d’Anatole France. Tourné aux Studios de la Victorine, à Nice, pendant la guerre, en 1942, il fut interdit sous l’Occupation car l’un des acteurs, Claude Dauphin, était passé aux Forces Françaises Libres.

Signalons la présence, dans l’un de ses premiers films, de Louis Jourdan, qui par la suite fera une très belle carrière à Hollywood.

Voici le sujet du film :

Félicie Nanteuil est une jeune fille qui vit avec sa mère et se produit parfois sur scène. Un modeste comédien de province, Aimé Cavalier, pressent en elle une grande actrice et la prend sous son aile. Il lui apprend la manière de jouer les grands personnages classiques et la présente à Pradel qui dirige un théâtre. Félicie devient vite une artiste adulée et fait la connaissance de Robert de Ligny, homme à femmes et séducteur, au grand dam de Cavalier qui aime toujours sa protégée. Un soir que Félicie et Robert se sont réfugiés chez ce dernier, quelqu’un sonne à la porte… 

*

Voici ce qu’en disait Micheline Presle : « Félicie Nanteuil est un peu comme un souvenir d’enfance : le souvenir d’un goûter où l’on a partagé une tartine de confiture avec une petite copine ou un petit copain, un instant de bonheur.. Oui, c’est encore comme un souvenir d’enfance. C’est à part, un moment ou une tendresse à part. Félicie Nanteuil est le souvenir d’enfance de mon cinéma. »

Nous vous conseillons d’ailleurs ce beau texte de Noël Herpe sur Micheline Presle : « MICHELINE PRESLE OU L’ART DE LA FUGUE« .

*

Et pour vous donner envie de découvrir ou revoir ce beau film, Félicie Nanteuil, voici ce qu’en dit le regretté critique Jean-Jacques Bernard :

*

Félicie Nanteuil c’est Le film classique, en costumes de La Belle Époque, de cette troisième édition du Festival Paradisio.

Séances à 18h30 le samedi 28 août et à 16h le dimanche 29 août 2021

(séances gratuites dans la limite des places disponibles)

Extrait de Félicie Nanteuil avec Micheline Presle et Louis Jourdan.

*

Nouvel extrait de Félicie Nanteuil avec Micheline Presle et Louis Jourdan.

*

%d blogueurs aiment cette page :